Publications

Portfolio : Bureaux

Aménager des bureaux c’est réfléchir à l’évolution des manières de travailler, s’adapter aux besoins d’aujourd’hui et anticiper ceux de demain. Beaucoup d’éléments rentrent en ligne de compte au premier rang desquels le développement du télétravail.
Centre informatique de la banque d'Agriculture de Chine | (c) AREP - Didier Boy de la Tour

Grâce à tous les outils portables à disposition (téléphone, ordinateur, systèmes de téléconférence…) et à l’entière accessibilité des données (Internet, serveur Cloud…), il est maintenant possible de travailler partout : chez soi, dans le métro, à l’hôtel… Ainsi, si l’on vient sur un lieu de travail, ce n’est pas pour s’enfermer seul dans son bureau mais bien pour trouver un lieu favorable à la rencontre de l’autre que ce soit des collègues, un client, un fournisseur… Le lieu du travail devient d’abord le lieu de la rencontre, de la création commune de valeur intellectuelle ou matérielle, sociale ou économique. Favoriser la rencontre devient ainsi l’enjeu essentiel de la conception d’un espace tertiaire. En dehors des typologies de bureaux classiques connus que sont le bureau fermé individuel ou à quelques-uns, le plateau paysagé où l’on travaille en groupe et la salle de réunion, apparaissent de nouvelles typologies d’espaces que sont ces lieux qui facilitent la rencontre et l’échange formel ou informel.

 

Les bureaux réalisés par AREP pour son propre compte dans les anciennes usines Panhard & Levassor illustrent cette manière de concevoir le tertiaire aujourd’hui. Ces convictions apparaissent également en filigrane dans les autres projets de bureaux conçus par AREP, avec la restructuration d’un immeuble d’à peine 10 ans à Saint- Denis pour SNCF, ou la création de nouveaux bureaux à Shanghaï pour la Banque d’Agriculture de Chine. Afin de favoriser la rencontre, le traitement des espaces de déambulation devient un élément majeur. À Panhard, tous les espaces de circulation sont regroupés au centre des plateaux de bureaux. Ils rendent possible le mouvement vertical comme horizontal, dans un grand jardin central, sur plusieurs niveaux, qui met en relation visuelle et physique l’ensemble des équipes. L’aménagement tertiaire doit donc d’abord répondre à un premier objectif : créer des espaces flexibles, ouverts, permettant différentes possibilités de se tenir dans l’espace et de se rencontrer pour favoriser la communication, l’interaction et la relation créative.

 

Mais ces espaces doivent également refléter la façon spécifique de travailler d’une société. C’est une attente permanente des commanditaires, tant pour entretenir en interne un certain esprit d’entreprise que pour soutenir en externe l’image de la société. Les bâtiments qu’utilise une entreprise pour fonctionner, qu’ils soient lieux de production ou espaces tertiaires, participent à forger son identité. C’est le cas des projets développés par AREP pour Vinacomin, Agribank ou la Bourse de Shanghaï : signaux dans la ville, marques de puissance, de responsabilité ou de créativité.